Contenu principale

CONSEIL LOCATION : LE PROPRIÉTAIRE DOIT-IL SOUSCRIRE UNE ASSURANCE POUR LE BIEN QU’IL LOUE ?

CONSEIL LOCATION : LE PROPRIÉTAIRE DOIT-IL SOUSCRIRE UNE ASSURANCE POUR LE BIEN QU’IL LOUE ?

Lorsqu’on est propriétaire, il n’est pas toujours facile de savoir quels types d’assurance il faut souscrire ou non. Heureusement, BuyerSide est là pour vous faire un bref récapitulatif.

L’assurance habitation n’est pas une obligation ! 

Si la loi n’oblige personne à souscrire une assurance habitation (ou assurance incendie), elle est pourtant vivement recommandée. En effet, assurer votre bâtiment dans son entièreté vous met à l’abri de toute une série de sinistres, dans lesquels la responsabilité du locataire n’est pas engagée. Par exemple, en cas de dommages causés par une tempête, c’est vous qui devrez assurer les frais. 

Pourquoi l’assurance de mon locataire n’est-elle pas suffisante ? 

Lorsqu’un locataire contracte une assurance habitation, celle-ci est calculée sur base de la valeur réelle du bien immobilier. Autrement dit sa valeur à neuf moins la vétusté. C’est pourquoi il est important, en tant que propriétaire, de faire assurer son bâtiment en valeur à neuf. De cette façon, votre bien sera assuré au prix nécessaire pour le remettre en état, en cas de sinistre. Même si votre locataire est bien assuré, vous ne prenez alors aucun risque de perdre de l’argent. De plus, cette assurance habitation couvrira votre responsabilité en cas de dégâts occasionnés chez des tiers. Comme par exemple si une tuile se détache du toit et atterrit sur la voiture du voisin. 

L’abandon de recours, une assurance supplémentaire 

Si dans votre contrat de bail, vous pouvez obliger votre locataire à prendre une assurance habitation, il est parfois difficile à vérifier si le locataire a bien souscrit l'assurance et s'il reste bien assuré tout au long du bail. Il est dès lors conseillé d'ajouter une clause d’abandon de recours, à votre contrat d’assurance. Cette clause signifie que vous, ou votre compagnie d’assurance, ne pourrez pas vous retourner contre votre locataire, en cas de dommages. Si elle représente un léger surcoût lors de la suscription de votre assurance, elle est surtout une sécurité supplémentaire. En effet, la clause d’abandon signifie que vous n’aurez pas à courir après votre locataire pour être dédommagé en cas de sinistre. Vous pourrez ensuite, si vous l'avez prévu dans le bail, inclure dans votre décompte de charges annuelles à payer par le locataire, le montant afférent à la clause d'abandon de recours.