Contenu principale

Entretien du jardin et… de la bonne entente locataire-propriétaire

Entretien du jardin et… de la bonne entente locataire-propriétaire

C’est la belle saison ! L’entretien du jardin est donc au programme. Mais qui doit s’en occuper ? Le bailleur ou le locataire ? Un peu les deux…

J’entretiens, il entretient, nous entretenons…
Tout dépend en fait du type d’entretien. S’il s’agit d’entretien léger, c’est le locataire qui devra s’en charger. Si les travaux sont plus lourds, le propriétaire s’en occupera. A titre d’exemple, tondre la pelouse, arracher les mauvaises herbes et tailler les haies sont des tâches qui incombent au locataire. Alors que le bailleur réparera une clôture ou une terrasse. Une distinction relativement claire, donc. Malgré tout, spécifier dans le contrat de bail ce que recouvre la notion d’entretien du jardin n’est jamais inutile !

Le mauvais entretien, une cause de conflit ?
Oui ! En négligeant l’entretien, le locataire manque à ses obligations, ce qui peut engendrer la résolution du contrat de bail, pour autant que le défaut d’entretien soit grave et répété. Mais le plus souvent, le propriétaire exigera plutôt une indemnité lorsque le locataire quittera les lieux.

Et pour les communs ?
Les communs, eux, doivent être entretenus toute l’année. Cette obligation peut être inscrite dans le bail mais, la plupart du temps, le propriétaire fera lui-même appel à une entreprise de nettoyage et refacturera ces frais aux locataires dans le décompte des charges communes.

Envie d’investir dans un immeuble de rapport ? Demandez conseil aux experts de BuyerSide !

Source : L’Echo