Contenu principale

FAITES BAISSER LA FACTURE FISCALE DE VOTRE IMMOBILIER GRÂCE À DES CRÉDITS !

FAITES BAISSER LA FACTURE FISCALE DE VOTRE IMMOBILIER GRÂCE À DES CRÉDITS !

Diminuer ou annuler les revenus immobiliers à déclarer, c’est possible ! En effet, le fisc récompense les emprunteurs en leur accordant des réductions d’impôts. Un avantage fiscal non négligeable lorsqu’on est propriétaire. Mais quelles sont les conditions pour y avoir accès ?

Si vous êtes propriétaire, vous êtes imposé de 2 manières : via le précompte immobilier annuel, qui est basé sur le revenu cadastral (RC) et via votre déclaration d’impôts, puisque vos revenus immobiliers s’ajoutent à vos autres revenus. Mais ce que beaucoup ne savent pas, c’est que grâce aux intérêts de l’emprunt que vous avez contracté, vous pouvez faire baisser votre facture fiscale ! Comment ? En déduisant le montant des intérêts à hauteur de l’ensemble de vos revenus immobiliers.

Comment est calculée votre base imposable ?

Que vous soyez propriétaire, possesseur, usufruitier… vos revenus immobiliers sont calculés sur base du revenu cadastral du bien ou des loyers perçus.

Concrètement :

1. Une habitation principale est exonérée d’impôts.
2. Un bien loué à une personne physique (sans affectation à une activité professionnelle) ou un bien qui n’est pas loué est imposé sur la base du RC indexé et majoré de 40%.
3. Un bien loué à un particulier et affecté à une activité professionnelle ou un bien loué à une personne morale est imposé sur la base des loyers réellement perçus, moins les charges forfaitaires de 40%.
4. Un bien à l’étranger est imposé sur base de sa valeur locative brute s’il n’est pas loué ; dans le cas contraire, sur base des loyers réellement perçus.

Tous ces RC et loyers additionnés forment vos revenus immobiliers, et sont taxés à un taux marginal jusqu'à 50%.

Quelles sont les conditions pour déduire des intérêts ?

Peu importe la nature de votre crédit, vous devez pouvoir prouver qu’il y a un lien entre celui-ci et votre bien immobilier, autrement dit que les fonds libérés soient bien à destination immobilière. De plus, le fait que vous bénéficiez, ou non, d’une réduction d’impôts relative au crédit hypothécaire, contracté pour financer ou rénover votre habitation propre, ne change rien à la déduction des intérêts ordinaires.