Contenu principale

L’ancien CIO d’Home Invest Belgium rejoint BuyerSide

L’ancien CIO d’Home Invest Belgium rejoint BuyerSide

Fraîchement libéré de son poste de CIO chez Home Invest Belgium, Nicolas Vincent, actionnaire fondateur et partenaire d’Adrian Devos, rejoint « sa boîte » : BuyerSide, entreprise de conseil à l’achat immobilier. Il nous dévoile ses ambitions…

« BuyerSide a été créée il y a 4 ans lorsqu’Adrian et moi étions encore collègues au sein du département investissement de DTZ. A l’époque, Adrian a donné sa démission pour se lancer à 100 % dans le projet BuyerSide, tandis que j’ai poursuivi ma route chez DTZ (devenu Cushman). » 

Pourquoi ce retour ?
Aujourd’hui, BuyerSide dégage un chiffre d’affaires plus que suffisant pour accueillir son deuxième actionnaire fondateur. « Le chiffre d’affaires double chaque année » nous confie Nicolas Vincent. La société, qui source les deals immobiliers et conseille les investisseurs privés et professionnels de A à Z lors d’une transaction immobilière, est actuellement principalement active dans le secteur résidentiel recherché par les investisseurs privés et bien souvent fortunés. L’une de ses ambitions sera donc d’y développer le secteur professionnel, qu’il connaît bien grâce à son parcours d’Associate Director chez Cushman et de CIO chez HIB.

Un mode de fonctionnement original
BuyerSide est rapidement devenu un « réceptacle » à dossiers. « Les agences immobilières ont vite compris qu’en nous transmettant leurs biens en vente, ils couvraient en une seule prise de contact une multitude d’acheteurs potentiels. Les agences travaillent pour leurs clients vendeurs au travers d’un mandat de vente. Notre mode de fonctionnement est inversé puisque nous travaillons uniquement pour nos clients acheteurs qui nous confient, non pas un mandat de vente, mais une mission de recherche/achat. »

Une croissance raisonnable
En développant le secteur professionnel (retail, bureau, maison de repos, etc.), BuyerSide devrait grandir rapidement, même si les deux partenaires disent vouloir maintenir une équipe de petite taille sans franchir le cap des 10 collaborateurs