Contenu principale

Vos enfants quittent le nid ? Aidez-les à acheter leur propre bien !

Vos enfants quittent le nid ? Aidez-les à acheter leur propre bien !

Dans un contexte alliant taux d’intérêt ultra réduits et climat boursier peu engageant, de plus en plus de particuliers cherchent à investir dans l’immobilier. Une option qui attire notamment de nombreux jeunes en âge de quitter la maison. En tant que parents, vous vous demandez comment les aider dans cette étape importante ? Suivez le guide !

Dans la plupart des cas, l’achat semble plus rationnel que la location. Mais son gros désavantage est qu’il demande un investissement immédiat nettement plus important. Or, les banques qui prêtent 100 % du montant d’un bien immobilier sont rares aujourd’hui, sans compter qu’il faut y ajouter +/- 15 % de frais. C’est là que l’aide des parents prend tout son sens ! 

Plusieurs solutions sont envisageables

  • La donation, enregistrée ou non

L’enregistrement engendrera le paiement de droits de donation en ligne directe de 3,3 % en Wallonie et de 3 % à Bruxelles et en Région flamande. Attention : une donation non enregistrée (sans paiement de droits) sera soumise aux droits de succession en cas de décès du parent donateur dans les 3 ans.

  • Le contrat de crédit établi sous seing privé, avec ou sans intérêts

Vous pouvez prêter une partie de la somme dont votre enfant a besoin. Une bonne solution pour réduire la quotité d’emprunt, et faciliter l’octroi de crédit et l’obtention de conditions plus intéressantes.

  • La mise en garantie de biens

Pour faciliter l’acceptation du dossier de votre enfant par la banque, vous pouvez mettre en garantie l’un de vos immeubles, portefeuille d’investissement, assurance-vie…
L’héritage immobilier qui saute une génération
Avec l’allongement de la vie, les parents héritiers se sont souvent déjà constitué un patrimoine et n’ont donc plus besoin d’un bien immobilier. Celui-ci peut alors passer directement des grands-parents aux petits-enfants.

  • L’héritage immobilier avec frais de succession et de donation

Vous héritez d’un bien immobilier et décidez de le donner à votre enfant. Attention : cette option est chère, car elle engendre le paiement de droits de succession et de donation.

Nouveau !
Les droits de donation immobilière ont été revus depuis le 1er janvier 2016 : en Wallonie, ils ne dépassent plus 30 % (au-delà de 500.000 €) et, à Bruxelles, 27 % (au-delà de 450.000 €).

 

Quel que soit votre choix pour aider vos enfants, n’hésitez pas à consulter BuyerSide : nous vous permettrons d’éviter les pièges à l’achat et, dans bien des cas, de réduire le prix demandé. C’est toujours cela que vous et vos enfants devront investir en moins !


Source : L’Echo