Contenu principale

Achèteriez-vous dans la rue du Calvaire ?

Achèteriez-vous dans la rue du Calvaire ?

Nous abordons aujourd’hui un sujet jamais traité : l’impact des noms de rue sur la valeur des biens qui y sont situés. Adrian Devos, en tant que spécialiste du conseil à l’achat, quel est votre avis sur la question ?

« Vous soulevez là un sujet que je trouve personnellement très pertinent et important.

Lorsqu’une nouvelle rue est créée, un nom en lien avec un événement, une personnalité ou son environnement immédiat lui est donné. Mais il s’avère parfois que, des années plus tard, les héros ou préoccupations de l’époque ne plaisent plus - voire déplaisent carrément -, sans pour autant que le nom de la rue soit modifié.

Un acheteur potentiel qui a enfin identifié le bien de ses rêves rue du Calvaire, rue de la Roche Fatale, boulevard des Invalides, place des Martyrs ou encore rue des Boiteux pourrait, du fait de ces appellations peu accueillantes, hésiter à passer à l’acte d’achat. Pour les athées ou les non-catholiques, habiter Rue du Nom de Jésus pourrait être rébarbatif, mais fort séduisant pour des ecclésiastiques. Parmi les noms très attractifs, on peut citer les rues et avenues Sans souci, Bel-Horizon, Beau-Séjour, Bel Air, du Soleil, de l’Amitié et bien d’autres… Les rues portant le nom de communes (Rue d’Arlon, Rue de Spa, Chaussée de Wavre...) ou d’artistes et personnalités (Rue Camille Lemonnier, Saint-Laurent), peuvent être considérés comme relativement neutres, tant qu’ils ne comportent pas de connotations négatives. Ceci dit, pour certaines personnes, un bien situé dans une rue portant leur nom de famille est un must !

Le nom d’une rue peut donc être un élément d’appréciation, de dépréciation ou neutre selon le cas, tout comme les autres éléments qui influencent la valeur d’un bien (quartier, parking en rue, accessibilité, facilités...). »

Alors, selon vous, la valeur vénale d'un même bien situé rue de l’Hospice ou avenue Bel-Horizon sera-t-elle différente ?

« Pour moi, la réponse est ‘oui’, même si l’impact du nom de la rue est en général très faible par rapport à la valeur vénale globale d’un bien. Alors que le bien situé rue de l’Hospice subira probablement une dépréciation, celui de la rue Bel-Horizon sera valorisé tenant compte de l’élément d’appréciation lié au nom de la rue. En fonction du nom de la rue, l’élément d’appréciation ou de dépréciation aura un impact plus ou moins grand sur la valeur du bien.

Bien sûr, l’importance du nom de la rue sera fort variable d’une personne à l’autre, mais il ne faut pas négliger le fait qu’il peut se révéler être tout à fait bloquant à l’achat pour certains. En effet, un nom de rue peut devenir un critère déterminant, tout comme un nombre de chambres ou le fait qu’il y ait ou non une terrasse, un jardin. Ceci signifie économiquement que la « demande » pour des biens situés dans ces rues-là est inférieure à la « demande »  pour des biens similaires dans d’autres rues, ce qui implique un « prix »  moindre à « offre »  constante.

Il ne faut pas non plus perdre de vue que certaines rues changent de nom au fur et à mesure de l’histoire. Ne serait-ce pas une plus-value facile pour les riverains et la commune/région de changer certains noms de rues ? Je laisse la question ouverte…

Enfin, ce n’est pas parce que le bien que vous avez identifié se situe rue Sans souci qu’il ne faut pas faire appel à BuyerSide pour vérifier que le bien lui-même est effectivement sans souci ! » (rires)

Adrian Devos, Co-founder & Managing Director BuyerSide